Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, le C-Num fait partie des 80 premiers lauréats sélectionnés par l’Etat !

Le C-Num : “Fabrique de territoire”

C’est quoi une “fabrique de territoire” ?

L’Etat souhaitait accompagner le développement de tiers-lieux dans les territoires afin de soutenir ces “nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives”. Pour ce faire, l’Agende Nationale de la Cohésion des territoires lance en juillet 2019 la première vague de l’AMI Fabriques de territoire qui va financer le fonctionnement des Fabriques, pendant 3 ans. Un coup de pouce pour  laisser le temps aux tiers-lieux de trouver leur équilibre financier et d’assurer leur pérennité. Ni une ni deux, les membres du C-Num se sont rassemblés et… c’est le début d’une nouvelle aventure !

Une Fabrique de territoire pour quoi faire ?

Aujourd’hui, les objectifs du projet du C-Num sont de :

  • assurer le développement du tiers-lieu en tant que centre de ressources numériques territorial
  • élargir sa visibilité et son périmètre d’action dans le champ de l’ESS et du développement durable
  • faciliter l’engagement citoyen dans une société numérique tout en conservant un regard critique grâce à toutes sortes de projets se réclamant de l’intérêt général, de la démocratie participative, de l’économie du partage, de l’ouverture des données…
  • produire de l’innovation sociale locale que l’on pourra reproduire dans les domaines de la culture, de l’art, du jeu vidéo…

Mettre en commun les initiatives

En la matière, tout reste à faire ! Il s’agit de créer des communs et de les mettre à disposition de toutes et tous : partager la documentation des projets, les données, les moyens matériels, humains ou intellectuels… En effet, le C-Num dispose de locaux, de matériel, de savoir-faires, d’informations, de compétences qui, une fois partagées, deviennent de véritables ressources, des outils permettant l’émergence de projets novateurs et stimulants, ancrés sur notre territoire. Le C-Num devient le réceptacle de ces ressources et joue le rôle de transversalité et de diffusion vers les associations partenaires et les porteurs de projet externes.

Dynamiser une communauté

Au C-Num, tous les publics sont accueillis : les jeunes, les demandeurs d’emplois, les indépendants, les bénévoles, les salariés en insertion, les seniors, les gamers, les télétravailleurs, les jardiniers, les usagers des services publics, les bidouilleurs et makers, les producteurs locaux… tout ce petit monde se croise tous les jours mais ne se rencontre pas souvent. En proposant des événements, des expo, des animations, des conférences, des petits déj’ ou des ateliers, le pari est de s’adresser à tous les publics et de remuer la marmite pour que la sauce prenne !

Faciliter l’accès aux pratiques numériques

Chacun.e peut monter en compétences numériques quels que soit son âge, son sexe et sa situation professionnelle. Chantier d’insertion, club débutant, formation professionnalisante puis certifiante, fablab, expositions sur les logiciels libres, actions d’inclusion numérique, tournois de jeux vidéo, etc… sont autant de pratiques qui rassemblent,  permettent d’acquérir de nouveaux savoirs, de rester lié au territoire. Les professionnels du C-Num croient en la coopération numérique comme moteur de l’innovation sociale !

Pour en savoir plus sur les Fabriques de territoire : https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/80-fabriques-de-territoire-et-fabriques-numeriques-de-territoire-laureates